Tendinite latérale du genou : syndrome de l’essuie-glace

3
9553

Tendinite du fascia lata, appelée également syndrome de la bandelette iliotibiale ou bien syndrome de « l’essuie-glace », elle est causée par la friction de la bandelette ilio-tibiale sur le tubercule du condyle externe du genou à chaque flexion-extension du genou.

C’est une maladie fréquente chez les sportifs. C’est notamment la première cause de douleurs latérales du genou chez les coureurs de fond, et les cyclistes.

Quelles sont les causes du syndrome de la bandelette iliotibiale ?  

La bandelette ilio-tibiale est une bande de tissue fibreuse épaisse qui s’étend de la partie supérieure de la hanche, où elle se connecte avec le muscle du tenseur du fascia lata, jusqu’à l’extérieur du genou où elle s’insère sur l’os du tibia. Elle réalise un mouvement de va-et-vient d’arrière en avant (essuie-glace) lors du passage de la flexion à l’extension du genou.

facia-lata

Le syndrome de la bandelette iliotibiale est lié à la répétition des mouvements de flexion-extension pendant un effort de course prolongé (hypersollicitation). Pour certains auteurs, elle résulte d’une bursite inflammatoire.

Quelle est la particularité de la douleur du syndrome de la bandelette iliotibiale ?

La douleur est située sur la face externe du genou lors de la flexion-extension de celui-ci pendant la course. Les patients décrivent une douleur aiguë ou des brûlures lors de leurs activités sportives. Ces douleurs peuvent être majorées à la montée des escaliers.

Au repos, lors de la marche, lors d’activités sportives qui nécessitent des courses irrégulières, comme le tennis, le basket, ou même lors de certaines activités en charge telle que le ski, il n’existe pas de douleur.

Consultation chez le médecin  

À l’interrogatoire, le patient se plaint d’une douleur externe du genou apparaissant à l’occasion d’exercices physiques (course à pied) et en imposant souvent l’arrêt. Il n’y a pas d’épisode de blocage (ménisque), d’instabilité (ligaments).

noble
Genou gauche, douleur reconnue par le patient en regard de l’épicondyle latéral, au-dessus de l’interligne articulaire.

À l’examen, la douleur est retrouvée (test de Noble) sur un sujet en décubitus dorsal, le genou fléchi à 90° : une pression au doigt est exercée sur le condyle externe, puis le genou est ramené progressivement en extension. La douleur apparaît à 30 ° de flexion. Il est parfois perçu un crissement sous le doigt.

Le diagnostic clinique de syndrome de la bandelette ilio-tibiale est confirmé à l’IRM par un hypersignal interposé entre la bandelette ilio-tibiale et le condyle externe traduisant un épaississement inflammatoire.

f150-01-9782294714290L’IRM permet évidemment d’éliminer des lésions associées, notamment sur le ménisque externe.

Comment se soigne le syndrome de la bandelette iliotibiale ?

Le traitement initial est toujours médical. Il associe repos et la prise d’anti-inflammatoires. La kinésithérapie associe cryothérapie, étirement des haubans latéraux, massages transverses profonds.

Le traitement kinésithérapeute est poursuivi par des étirements spécifiques du muscle tenseur du fascia lata, associés au renforcement des muscles fessiers. Ceci doit être largement complété par l’autorééducation : apprentissage des auto-étirements.

Auto-massage de la bandelette ilio-tibiale.
Auto-massage de la bandelette ilio-tibiale.

Les ports de semelles orthopédiques valgisantes pour réduire la rotation interne des genoux et éviter le frottement douloureux du tendon. Le contrôle de la chaussure de sport est également essentiel.

Les infiltrations d’anesthésiques locaux et de corticoïdes (entre la bandelette iliotibiale et l’épicondyle latéral) peuvent apporter un soulagement des symptômes en cas d’échec du traitement médical ou si la douleur limite les activités de la vie quotidienne.

Traitement chirurgical : il ne doit être proposé qu’en cas d’échec du traitement médical bien conduit. Ce délai oscille entre 6 et 9 mois. De nombreuses techniques chirurgicales sont proposées. Elles ont comme objectif de diminuer l’hyperpression causée par la bandelette iliotibiale.

3 COMMENTAIRES

  1. « Les ports de semelles orthopédiques « valgisantes » pour réduire la rotation interne des genoux et éviter le frottement douloureux du tendon. »

    L’inverse est selon moi une chouille mieux………la valgisation crée une rot. interne de genou.

  2. manque de pot non la rotation interne s’accompagne d’une supination de l’avant pied ( c’est le mouvement d’inversion). L’article et très bon j’aime beaucoup les cours articles de ce médecin plein de bon sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE