Exclusive Content:

Rupture de l’aponévrose plantaire – Causes, signes et traitement

La rupture de l’aponévrose plantaire peut survenir soit soudainement après un effort physique violent (démarrage, impulsion, réception d’un saut) ou plus minime si l’aponévrose est déjà fragilisée.

Qu’est ce qu’une aponévrose plantaire ? 

L’aponévrose plantaire ou le fascia plantaire est une formation fibreuse insérée en arrière à l’os du talon (calcanéum), en avant à la base des orteils.

Elle permet la répartition des pressions à la marche, possède un rôle d’amortisseur, et s’oppose à l’effondrement de l’arche longitudinale du pied (le creux du pied).

Elle est très sollicitée par les pratiques sportives, en particulier dans l’athlétisme, le marathon, le football, la danse…

La rupture peut survenir de façon brutale sur une aponévrose saine, ou au contraire sur aponévrose fragilisée, constituant ainsi le stade ultime d’une pathologie microtraumatique.

Symptômes suite à une rupture de l’aponévrose plantaire 

La douleur est d’emblée intense, associée à une sensation de déchirure, obligeant l’arrêt de la marche. De vue, il peut y avoir un œdème local (tuméfaction), parfois une ecchymose (un bleu).

Comment poser le diagnostic d’une rupture de l’aponévrose plantaire ?

. L’échographie

On recherche une zone transonore, de taille variable, synonyme de rupture récente, mal limitée. L’hématome peut masquer la rupture au stade initial.

. Faire une IRM

Elle visualise une solution de continuité (rupture) en hyposignal dans les coupes sagittales T1, avec injection de gadolinium (marquer radiologique) permettent une analyse des ruptures partielles de l’œdème ou d’un hématome associé.

Dans les ruptures plus anciennes, l’IRM met en évidence une cicatrice hypertrophique (épaississement fusiforme de l’aponévrose plantaire), un hématome enkysté ou des calcifications.

Comment traiter ? 

La prise en charge de la rupture de l’aponévrose plantaire est généralement médicale, elle dépend du stade de gravité de la rupture.

Le repos avec mise en décharge (pas d’appui), est nécessaire, associé au glaçage, à un traitement antalgique et anti-inflammatoire.

La reprise d’appui progressive est généralement possible entre le dixième et quinzième jour ; la marche après un mois, sous réserve de l’absence de douleur.

En cas de rupture plus importante ou complète de l’aponévrose plantaire, une immobilisation plâtrée est recommandée, pendant 3 à 4 semaines.

La chirurgie est réservée en cas d’échec du traitement médical, ou dans les formes vues tardivement (désinsertion).

Référence : Revue du Rhumatisme monographies.
Lire aussi :
. Comment traiter une aponévrosite plantaire ?
. Qu’est ce qu’une thérapie par ondes de choc ?

Latest

Auto-rééducation de la capsulite rétractile de l’épaule

La capsulite rétractile de l'épaule « épaule gelée »...

La raideur de l’épaule : Qu’est-ce qu’une épaule raide ?

La diagnostic de la raideur de l'épaule est exclusivement...

Quand indiquer une prothèse totale de hanche ou de genou ?

C'est une question souvent posée par les patients comme...

Hydroxychloroquine contre le Covid-19 : précisions du Pr. Eric Chabrière

Eric Chabrière, professeur à l'Institut des maladies infectieuses de...

Newsletter

spot_img

Don't miss

Comprendre la fracture et le processus de consolidation

Une fracture est définie par une perte de continuité...

Verdict : le calot en tissu est plus hygiénique que les coiffes jetables

Aux Etats-Unis et à un moindre degré en France,...

Chaussure orthopédique sur-mesure

La chaussure orthopédique est un moyen auxiliaire destiné à...

Fracture de la hanche : des fractures typiques de l’ostéoporose

Chaque année, on dénombre des milliers de fractures de hanche...
00:12:00

La prothèse totale de hanche – avant et après la chirurgie

La prothèse totale de hanche. Avant et après l'opération...
Dr. Khaled BENOKBA
Dr. Khaled BENOKBA
Chirurgien en orthopédie & traumatologie, exerçant en Algérie, un passionné du web. Fondateur du domaine ORTHODZ.com en ligne depuis 2014.

Déchirure du muscle grand pectoral : causes, signes et traitement

La déchirure du muscle grand pectoral (Pectoralis major) est une blessure traumatique rare. Elle survient le plus souvent chez le jeune sportif suite à une...

Lumbago : causes, symptômes et traitement

Il s'agit d'une douleur qui survient brutalement, en général après un effort qui peut être soit violent et inhabituel, soit banal comme par exemple...

Posture au bureau – 5 conseils pour protéger votre dos

Mal à la nuque, au dos, aux yeux à force de rester de longues heures assis au bureau ? Une mauvaise posture au bureau...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici