Connaitre 10 causes des douleurs de la hanche

0
1769
douleur hanche

La hanche est une articulation portante, cruciale dans la mobilité du corps. Son atteinte peut devenir invalidante, rendant la marche, le sport et les activités quotidiennes difficiles voire impossibles.

Devant des douleurs persistantes de la hanche, il faut toujours se poser la question si l’articulation de la hanche en est la cause, ou il s’agit de douleurs dites “projetées”, c’est-à-dire survenant à distance de leur origine.

Quelles sont les causes des douleurs de la hanche ?

Où est-ce que votre douleur est ressentie ? car elle peut se situer à divers endroits autour de de la hanche. Le siège peut varier selon la cause, on peut citer :

– Douleur à l’aine
– Douleur à la partie latérale de la hanche (région trochantérienne)
– Douleur dans la fesse
– Douleur à la face latérale de la cuisse

Quand la douleur est située au niveau de l’aine ou inguinale, généralement la cause est articulaire après avoir éliminé une hernie inguinale. Par contre si elle est latérale au niveau la région trochantérienne, à la fesse, ou à la face latérale de la cuisse, il s’agit probablement d’une bursite de la hanche, tendinopathie, une hanche à ressaut, ou une irradiation d’une pathologie du rachis.

On peut également rien déceler et la douleur peut être rapportée aux muscles.

1. Arthrose de la hanche

On l’appelle également coxarthrose, elle résulte d’une usure du cartilage articulaire. La douleur est souvent associée à une boiterie, et une raideur de gravité progressive.

La douleur survient après un effort physique, et soulagée par le repos. Le diagnostic se pose par une simple radiographie de la hanche.

La survenue de la coxarthrose est souvent sans cause, elle nécessite à un stade avancé la mise en place d’une prothèse totale de la hanche PTH.

2. Coxite infectieuse 

Infection bactérienne de la hanche nécessitant une hospitalisation en urgence afin de réaliser les examens complémentaires voir une ponction de la hanche pour analyser le liquide articulaire.

Le traitement est urgent, il consiste à administrer des antibiotiques selon le germe identifié.

3. Coxite inflammatoire

La douleur s’installe brutalement. Elle est permanente avec réveils nocturnes, et s’accompagne parfois d’une raideur matinale prolongée. Il peut s’agir :

– un rhumatisme inflammatoire comme le rhumatisme psoriasique, la spondylarthrite ankylosante.
– arthrite microcristaline, chondrocalcinose.

4. Ostéonécrose de la tête fémorale 

C’est une mortification de l’os de la tête fémorale due à l’interruption de la circulation sanguine (ischémie). Elle entraîne une douleur, une destruction de l’os ainsi qu’une perte de fonction de la hanche.

Le traitement dépend du stade de la maladie, il va du forage biopsique à la prothèse de la hanche.

5. Fracture de fatigue du col fémoral

La fracture de fatigue, que l’on appelle fracture de stress, est le résultat d’une activité physique intensive. Il ne s’agit pas d’une fracture classique comme celle qui peut survenir à la suite d’un choc violent.

Les symptômes sont parfois si discrets qu’ils n’amènent que tardivement le patient à consulter. Ainsi, le retard diagnostique est habituel.

Le symptôme initial le plus fréquent est une douleur de l’aine de survenue progressive lors de la course ou de la marche. Le traitement est généralement chirurgical.

6. Sciatique 

La douleur de la sciatique est lancinante, part de la fesse et descend jusqu’au pied voir le gros orteil, suivant le trajet du nerf sciatique atteint ; ce nerf assure la motricité et la sensibilité de la jambe.

Le traitement à la phase aiguë d’une sciatique repose sur le repos, les anit-inflammatoires et secondairement la kinésithérapie.

7. Bursites

La bursite de la hanche est un problème fréquent qui se traduit par une douleur de la face externe de la cuisse et de la hanche.

Elle est due à une inflammation d’une bourse séreuse, une petite poche remplie du liquide synovial qui sert à lubrifier l’espace entre les tendons, et l’os, facilitant ainsi les mouvements.

8. Tendinopathies

– Tendinite du fascia lata : appelée également syndrome de la bandelette iliotibiale, elle est causée par la friction de la bandelette ilio-tibiale sur le tubercule du condyle externe du genou à chaque flexion-extension du genou.

C’est une maladie fréquente chez les sportifs. C’est notamment la première cause de douleurs latérales du genou chez les coureurs de fond, et les cyclistes.

– Tendinite des adducteurs : les tendons des muscles adducteurs de la hanche prennent naissance au niveau du pubis, et une tendinite peut fréquemment survenir au niveau de cette zone d’insertion en cvas de surmenage musculaire ou suite à un traumatisme dû à des blessures par étirement.

La douleur ressentie au niveau de la partie interne et proximale de la cuisse, elle est dans est vive, constante et sévère, et peut fréquemment s’accompagner de troubles du sommeil.

9. Ressaut de la hanche

La douleur dans une hanche à ressaut est ressentie par le patient comme un claquement ou un accrochage de sa hanche. C’est une anomalie fonctionnelle liée à la tension excessive de la bandelette de Maissiat (ilio-tibiale ou fascia lata) qui glisse brusquement sur le grand trochanter (relief osseux) lors de certains mouvements.

10. Tumeurs 

Une tumeur osseuse ou une tumeur au dépend des parties molles peut se développer autour de la hanche et engendrer des douleurs avec une boiterie. Pas de panique ! c’est rare et généralement elles s’accompagnent de d’autres signes plus frappants.

Devant une douleur de la hanche qui dure dans le temps, il faut consulter un médecin pour examen minutieux et des explorations afin de poser le diagnostic et d’entamer un traitement adapté à votre problème.

Lire aussi :
. Qu’est ce qu’une hanche à ressaut ? 
. Tout savoir sur l’arthrose de la hanche
. Comment traiter l’ostéonécrose de la tête fémorale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here