Déchirure musculaire ou claquage : Causes, symptômes et traitement

0
2221

La déchirure musculaire ou claquage correspond à une solution de continuité (rupture) des fibres musculaires. C’est une blessure très répondue chez les sportifs, mais peut survenir suite à n’importe quel traumatisme direct ou un effort physique trop intense.

Symptômes d’un claquage 

Il s’accompagne d’une douleur violente, parfois syncopale (perte de conscience), qui persiste même au repos. L’impotence fonctionnelle est majeure d’emblée.

À la contracture et à la douleur élective à la pression s’associent une ecchymose, parfois une encoche palpable ou une tuméfaction nodulaire ; l’hématome a tendance à être déclive et peut s’extérioriser à distance.

Causes de la déchirure musculaire

Les principales causes du claquage sont l’échauffement insuffisant, une blessure mal soignée, un effort violent ou excessif, ou une fatigue musculaire. Le claquage survient fréquemment à la suite d’une contraction musculaire intense ou à un choc direct sur un muscle contracté.

Comment traiter une déchirure musculaire

• Repos complet,
• Refroidissement immédiat avec une vessie de glace ou une poche réfrigérée type PHYSIOPACK ou COLDHOT , si possible, puis discontinu.
• antalgiques et AINS et éventuellement myorelaxants pendant 2 semaines environ,
• l’évacuation éventuelle d’un volumineux hématome (> 30 mL) par ponction sous échographie.

Les massages et les injections locales de corticoïdes sont contre-indiqués au début, mais sont parfois envisagés secondairement pour faciliter la fonte d’un noyau fibreux cicatriciel.

La reprise du sport sera très progressive, après 1 à 2 mois au moins d’interruption, et avec les mêmes précautions que pour l’élongation.

Rupture musculaire

La rupture musculaire est un accident majeur du muscle ; celui-ci est totalement rompu dans le sens de la largeur. Les deux portions de la masse musculaire se retrouvent pelotonnées sous la peau, avec un grand vide au milieu.

Généralement la rupture musculaire intervient au niveau de la jonction entre le muscle et le tendon qui est soit rompue, soit désinsérée.

Elle se traduit par une douleur violente et une impotence majeure ; la palpation d’une encoche si le sujet est vu très tôt et la rétraction du corps musculaire.

Le diagnostic se pose par le médecin après un examen clinique. L’échographie est très utile pour confirmer me diagnostic et le bilan des lésions.

Les indications thérapeutiques dépendent du stade évolutif et du niveau sportif.

• Vue tôt, chez un sportif de haut niveau, la rupture doit être confiée au chirurgien, pour suture (bout à bout ou sur une aponévrose) après évacuation de l’hématome. Après 5 semaines d’immobilisation une rééducation sera entreprise ; l’interruption de l’activité sportive se chiffre en mois (4 à 8 mois).

• Vue tardivement, au stade de rétraction et de fibrose le résultat de la chirurgie est incertain. La rééducation, et les antalgiques apportent une amélioration fonctionnelle et symptomatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here