Prothèse partielle du genou ou unicompartimentale PUC

0
1969

PUCLa prothèse partielle du genou ou unicompartimentale (PUC) s’adresse aux malades présentant une usure articulaire affectant un seul compartiment du genou médial ou latéral. Leur indication repose sur un certain nombre de critères extrêmement stricts dont va dépendre le résultat fonctionnel.

Les trois compartiments anatomiques du genou

Le genou est divisé en trois grands compartiments : le compartiment médial (partie interne du genou); le compartiment latéral (partie externe du genou); et le compartiment patellaire (avant du genou, formé par la rotule et le fémur).

Certains patients atteints d’arthrose ont des dégâts dans un seul des trois compartiments du genou. Le plus souvent, lorsqu’un seul compartiment est affecté, c’est le compartiment médial ou interne. Un remplacement partiel du genou, également appelé un remplacement unicompartimental du genou, peut être alors une option appropriée pour ces malades.

Prothèse partielle du genou ou unicompartimentale

Un seul compartiment est remplacé. Elles nécessitent pour être posées l’intégrité des ligaments du genou, ce qui justifie parfois la réalisation d’une IRM préopératoire pour s’en assurer. Le remplacement prothétique des deux versants du compartiment médial ou latéral se fait par :

  • un condyle prothétique métallique unilatéral remplaçant les surfaces inférieure et postérieure du condyle natif, une embase tibiale métallique unilatérale ;
  • un tampon de polyéthylène fixé (prothèse « à plateau fixe ») ou non (prothèse « à ménisque mobile » réservée uniquement au compartiment médial) sur l’embase tibiale
Prothèse unicompartimentaire fémoro-tibiale médiale avec embase tibiale médiale métallique (flèche blanche) surmontée d’un plateau en polyéthylène (tête de flèche noire). L’ensemble est associé à une prothèse fémorale métallique du condyle médial (flèche noire) : a : radiographie de face ; b : radiographie de profil. Une arthroplastie totale du genou, au cours de laquelle les trois compartiments du genou sont remplacés, est généralement la meilleure option pour les patients souffrant d'arthrite inflammatoire (par exemple, la polyarthrite rhumatoïde) ou d' autres affections arthritiques qui impliquent des dommages à plus d'un compartiment.
Prothèse unicompartimentale fémoro-tibiale médiale avec embase tibiale médiale métallique (flèche blanche) surmontée d’un plateau en polyéthylène (tête de flèche noire). L’ensemble est associé à une prothèse fémorale métallique du condyle médial (flèche noire) : a : radiographie de face ; b : radiographie de profil.

Critères d’indication de la prothèse partielle

Plusieurs facteurs sont pris en considération au moment de décider entre un remplacement du genou partiel ou totale.

  • L’origine de l’usure du cartilage doit être d’origine arthrosique et non en relation avec un rhumatisme inflammatoire.
  • Le patient doit avoir un âge ou un niveau d’activité compatible avec une indication d’arthroplastie.
  • Son poids ne doit pas être excessif et, plus précisément, son indice de masse corporelle doit être inférieur à 30 kg/m2.
  • Les ligaments du genou doivent être intacts, en particulier le ligament croisé antérieur (LCA).
  • La déformation axiale du genou doit être modérée et réductible.

Avantages de la prothèse partielle du genou

American Academy of Orthopaedic Surgeons (AAOS) reconnaît qu’il existe des avantages du remplacement partiel du genou par rapport au remplacement total, y compris le temps de récupération plus rapide avec temps d’hospitalisation plus court, moins de douleur post-opératoire, et moins de perte de sang pendant la chirurgie. Mais, il y a aussi des inconvénients.

Inconvénients de la prothèse partielle du genou

Dans une étude publiée dans The Lancet le 8 Juillet 2014 ; les chercheurs ont constaté qu’il y avait un risque significativement plus élevé de descellement (reprise opératoire à cause d’une défaillance de la prothèse) avec le remplacement partiel du genou qu’avec le remplacement total du genou. Mais, les patients ayant une prothèse totale du genou avaient un risque de complications plus important (thrombose veineuse, infection).

genou prothèsePour résumer, le remplacement prothétique partiel du genou permet une reprise fonctionnelle plus rapide et des durées d’hospitalisation plus courtes, avec moins de complications, moins de réadmissions, et une diminution du risque de mortalité. Mais, au prix d’un risque plus élevé de reprise chirurgicale et de ré-opération. Ce critère ne devrait pas être le seul facteur pris en considération pour décider de l’indication.

Si vous avez de l’arthrose et vous êtes un candidat pour l’arthroplastie du genou, votre chirurgien orthopédiste vous donnera plus d’informations sur le type de prothèse qui vous convient le plus selon votre cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE