Exclusive Content:

Principe d’action des injections intra-articulaires d’acide hyaluronique

Les injections articulaires d’acide hyaluronique (AH) connaissent un grand succès, du fait de leur simplicité d’utilisation et de leur bonne tolérance. L’efficacité clinique est retardée de 2–4 semaines par rapport aux infiltrations cortisoniques, mais se prolonge pendant 6 voire 12 mois.

L’AH, principal constituant du cartilage et du liquide synovial, est une longue chaîne de sucres (glycosaminoglycanes), dont le caractère très hydrophile lui confère une visco-élasticité à l’origine de propriétés mécaniques du cartilage (absorption des chocs) et du liquide synovial (lubrification articulaire, protection du cartilage).

Au cours de l’arthrose, il existe un déficit quantitatif et qualitatif en AH articulaire. Ainsi, le poids moléculaire (PM) moyen, c’est-à-dire la longueur des chaînes d’AH, passe de 4–5 mD dans l’articulation saine, à 2–4 mD dans l’arthrose, et leur concentration est divisée par deux.

Injecter un AH exogène dans l’articulation vise non seulement à rétablir les propriétés mécaniques du cartilage et du liquide synovial, mais aussi à obtenir certains effets biologiques ; l’AH injecté est en effet capté par des récepteurs articulaires spécifiques, ce qui lui confère de nombreux effets bénéfiques : action anti-inflammatoire modérée, réduction de la production enzymatique induite par les cytokines, action anti-oxydante, action anabolisante sur le cartilage, action antalgique directe par masquage des nocicepteurs articulaires.

Des propriétés de visco-induction, c’est-à-dire de stimulation de la production d’AH endogène par les synoviocytes, pourraient expliquer l’efficacité prolongée de l’AH exogène injecté, alors que celui-ci a un temps de résidence articulaire court, puisque rapidement dégradé après son injection.

Indications de la visco-supplémentation

Il faut retenir que la visco-supplémentation est un traitement de fond de l’arthrose symptomatique modérée, et non celui d’une poussée arthrosique avec hydarthrose. Son utilisation dans la chondropathie du sportif est al évaluée. Il n’y a pas de profil de réponse bien identifié pour la visco-supplémentation.

L’indication idéale au genou semble être l’arthrose du genou modérée sans épanchement. Dans l’arthrose de la hanche (coxarthrose), les résultats sont globalement décevants. Dans l’arthrose de l’épaule (omarthrose) avec ou sans rupture de coiffe et dans l’arthrose de cheville, les résultats sont encourageants.

Des travaux restent à réaliser pour déterminer notamment le profil des patients répondeurs et le meilleur schéma thérapeutique selon l’articulation.

Références : Conférences d’enseignement 2014.

Latest

Auto-rééducation de la capsulite rétractile de l’épaule

La capsulite rétractile de l'épaule « épaule gelée »...

La raideur de l’épaule : Qu’est-ce qu’une épaule raide ?

La diagnostic de la raideur de l'épaule est exclusivement...

Quand indiquer une prothèse totale de hanche ou de genou ?

C'est une question souvent posée par les patients comme...

Hydroxychloroquine contre le Covid-19 : précisions du Pr. Eric Chabrière

Eric Chabrière, professeur à l'Institut des maladies infectieuses de...

Newsletter

spot_img

Don't miss

Nobel de médecine : lauréats des 10 dernières années

Voici la liste des lauréats des dix dernières années...

Exercices de dérouillage matinal

Temps nécessaire pour qu’une articulation s’assouplisse après un repos...

Prothèse Helix 3D : un espoir pour les malades amputés de la hanche

Les avancées techniques en appareillage prothétique ont été notables...

Kyste poplité : causes, symptômes et traitement

Le kyste poplité ou kyste de Baker est une...

Décès de Mohamed Ali : controverse sur le lien entre boxe et maladie de Parkinson

Mohamed Ali, multiple champion du monde de boxe anglaise,...
RÉDACTION
RÉDACTION
Notre équipe met la prévention et l’information au cœur de sa ligne éditoriale afin d’aider les internautes à devenir acteurs de leur santé. Si vous voulez contribuer au site veuillez nous contacter.

Tendinopathie du tendon d’Achille chez le sportif : les principaux facteurs de risque

Bien qu'il soit le plus large (il mesure en moyenne de 12 à 15 cm de longueur par 6 mm d'épaisseur) et le plus...

Infiltration aux corticoïdes : ce qu’il faut savoir

Les corticoïdes sont des hormones fabriquées par une glande du corps, appelée la glande surrénale qui est au nombre de deux, situées chacune au...

Comprendre le syndrome du muscle piriforme (VIDÉO)

Le syndrome du muscle piriforme se produit lors d'un spasme ou d'une irritation du muscle piriformis suite à une sollicitation excessive ou une blessure, il comprime...

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici