Exclusive Content:

Surpoids : les chercheurs fixent l’IMC idéal à 23

L’indice de masse corporelle idéal se situerait entre 23 et 24. C’est dans cette fourchette que la mortalité précoce est la moins élevée, selon plusieurs travaux.

18,5 et 25. Ces deux chiffres forment la fourchette qui indique un indice de masse corporelle sain. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est à l’origine de ces critères. Une étude parue dans le JAMA remet en question leur bien-fondé : elle conclut qu’un léger surpoids est associé à un risque réduit de mortalité toutes causes confondues.

Ces travaux s’appuient sur le suivi de 120 000 personnes entre 1976 et 2013. Les résultats ont de quoi surprendre puisque l’IMC associé à la moindre mortalité a augmenté au cours de cette période : il est passé de 23,7 à 27 au Danemark, où a été menée l’étude. Un léger surpoids pourrait donc s’avérer bénéfique. « Il est associé à un diabète ou à des maladies cardiovasculaires, concède Guy Fagherazzi, chercheur en épidémiologie nutritionnelle à l’Inserm. Mais certaines études ont mis en évidence une association avec une mortalité relativement faible. »

Une courbe en U

Deux parutions dans le British Medical Journal livrent toutefois des résultats contradictoires. A en croire l’épidémiologiste, mieux vaudrait se fier à leurs conclusions. La première publication est une large méta-analyse qui rassemble 230 études de cohorte menées sur plusieurs continents. Au total, 30 millions de personnes – dont 3,7 millions sont décédées au cours du suivi – ont été analysées.

Cette revue de la littérature confirme le lien entre IMC et mortalité, qui suit une courbe en U : les corpulences les plus faibles et les plus élevées sont associées aux mortalités les plus fortes. Cette observation se maintient quelques soient les indicateurs de santé. « Peu importe que la personne soit fumeuse, non fumeuse, ait une pathologie ou non. La seule différence, c’est le point d’inflexion de la courbe en U », souligne Guy Fagherazzi.

Le surpoids associé à un risque

Selon ces travaux, l’IMC optimal est fixé à 23 ou 24 kg/m2. Il se situe donc la tranche élevée des critères fournis par l’OMS. Les analyses au sein de sous-groupes réduisent le niveau de corpulence idéale : lorsqu’elles sont menées sur le très long terme, la mortalité est la plus basse lorsque l’IMC est situé entre 20 et 22.

De fait, être en surpoids tout au long de sa vie est bel et bien associé à un sur-risque de mortalité par rapport aux personnes qui ont une corpulence faible. C’est ce que montre la deuxième étude parue dans le BMJ.

Latest

Auto-rééducation de la capsulite rétractile de l’épaule

La capsulite rétractile de l'épaule « épaule gelée »...

La raideur de l’épaule : Qu’est-ce qu’une épaule raide ?

La diagnostic de la raideur de l'épaule est exclusivement...

Quand indiquer une prothèse totale de hanche ou de genou ?

C'est une question souvent posée par les patients comme...

Hydroxychloroquine contre le Covid-19 : précisions du Pr. Eric Chabrière

Eric Chabrière, professeur à l'Institut des maladies infectieuses de...

Newsletter

spot_img

Don't miss

Qu’est-ce qu’une polyarthrite rhumatoïde ?

La polyarthrite rhumatoïde (PR) fait partie de la famille...

Entorse acromio-claviculaire : technique du strapping thérapeutique

L’entorse acromio-claviculaire est une lésion traumatique fréquente de l’épaule...

Prévenir l’ostéoporose : à tout âge

L’os est un tissu vivant qui se renouvelle constamment....

Découvrez 3 types d’orthèses pour soulager l’arthrose du genou

L’intérêt du port des orthèses du genou dans le...

Pronation douloureuse du coude : causes et manœuvre de réduction

La pronation douloureuse est un accident fréquent chez le...
RÉDACTION
RÉDACTION
Notre équipe met la prévention et l’information au cœur de sa ligne éditoriale afin d’aider les internautes à devenir acteurs de leur santé. Si vous voulez contribuer au site veuillez nous contacter.
00:05:26

Spondylolisthésis traité par chirurgie mini-invasive avec navigation 3D sous O-ARM

L’Hôpital Privé Saint Martin s’est récemment équipé d’un O-Arm, système d’imagerie interventionnelle dédié à la chirurgie rachidienne effectuée par les chirurgiens du Centre aquitain...

Cervicalgie dite commune : signes et traitement

Il est difficile de définir la cervicalgie commune. Ce n'est pas une cervicalgie avec inflammation puisque les anti-inflammatoires, quels qu'ils soient (AINS, corticothérapie, infiltrations),...

Rupture de l’aponévrose plantaire – Causes, signes et traitement

La rupture de l'aponévrose plantaire peut survenir soit soudainement après un effort physique violent (démarrage, impulsion, réception d’un saut) ou plus minime si l'aponévrose...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici