Arthrose de la cheville : traitement chirurgical par prothèse

1
1315
Prothèse totale de la cheville.

cheville arthroseL’articulation de la cheville est parfois touchée par une maladie que l’on appelle l’arthrose de la cheville. Le revêtement qui tapisse cette articulation permettant le glissement des os entre eux sans frottements (le cartilage) s’use et dégénère.

L’arthrose est généralement liée à l’âge, mais dans votre cas, elle est probablement apparue suite à un choc (fracture, entorse…). C’est une maladie douloureuse, qui entraîne aussi une raideur de la cheville. Vous avez du mal à lever le pied (mouvement de dorsiflexion). Les déplacements vous sont difficiles et vous boitez.

Quels sont les moyens thérapeutiques ? 

Il n’existe actuellement pas de médicaments qui guérissent l’arthrose. Au mieux, ils ralentissent son évolution et diminuent les douleurs (médicaments anti-arthrosique).

Si les douleurs persistent et que vous ne pouvez plus pratiquer vos activités professionnelles ou de loisirs, votre médecin peut vous proposer une opération. Il existe aujourd’hui deux techniques :

– le blocage de l’articulation (arthrodèse) ; la douleur s’estompe mais la mobilité sera réduite.
– la mise en place d’un matériau artificiel qui remplace l’articulation de la cheville (une prothèse articulaire). L’avantage est de garder la mobilité de la cheville.

Déroulement de la mise en place de la prothèse 

Au cours de l’intervention soit vous dormez complètement (anesthésie générale), soit on n’endort que le bas de votre corps (anesthésie péridurale), ou encore seulement votre jambe (anesthésie loco-régionale).

L’articulation de la cheville fait intervenir les deux os de la jambe (le tibia et la fibula, appelée aussi péroné) ainsi qu’un os du pied (le talus, anciennement appelé astragale).

Le chirurgien retire le cartilage et l’os usé par l’arthrose sur le tibia et le talus. Ces coupes sont calculées très précisément pour être adaptées à la taille de prothèse choisie.

Si votre chirurgien touche le nerf fibulaire externe pendant l’opération, vous risquez de ressentir après l’intervention de petites douleurs, des fourmillements ou une gêne à la cheville.

La prothèse est constituée de deux pièces métalliques, l’une est fixée au niveau du tibia, l’autre au niveau du talus. Entre ces deux pièces, un insert en polyéthylène permet de reproduire exactement les mouvements de la cheville.

L’opération dure habituellement deux heures. Vous pouvez avoir mal après l’opération, mais on vous donne un traitement adapté.

Radiographie post-opératoire de la cheville. Prothèse en place.
Radiographie post-opératoire de la cheville. Prothèse en place.

En général vous rentrez chez vous quatre à cinq jours après l’intervention. Vous portez ensuite un appareil en forme de botte en plâtre ou en résine pendant six semaines.

Evolution post-opératoire 

Vous reprenez le travail au plus tôt six mois après l’opération, parfois plus si vous exercez un métier manuel. Les sports qui nécessitent de courir vous sont déconseillés.

Exceptionnellement, il arrive que l’insert en plastique entre les deux pièces métalliques se déplace et sorte de son logement. On parle de luxation. Il est alors nécessaire d’opérer une seconde fois pour remplace l’insert.

Pour retrouver toute la mobilité de votre cheville, environ six semaines de rééducation sont nécessaires auprès d’un spécialiste (kinésithérapeute).

La prothèse vous permet de marcher à nouveau normalement et sans douleur.

1 COMMENTAIRE

  1. J’ai une prothèse totale de cheville depuis 2006. Depuis l’opération je marche avec 2 cannes et douloureusement. Algoneurodystrophie diagnostiquée 3 mois après l’opération. Il y a plusieurs modèles de prothèses. Le candidat à l’intervention n’en est pas informé et l’apprend plus tard. J’avais mis beaucoup d’espoir dans cette intervention. Si je n’avais pas pris le risque je ne saurais pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE