Névrome de Morton : causes, symptômes et traitement

1
11387
Névrome de Morton en rouge entre le 3ème et le 4ème orteil.

Élargissement local du nerf interdigital (sous forme d’une boule), le plus souvent entre les têtes des 3e et 4e métatarsiens, en réaction à une compression. Plus fréquent chez les femmes dans 80% des cas.

Causes d’apparition du névrome de Morton

La cause exacte du névrome de Morton est mal connue, mais il pourrait être dû au port des chaussures trop étroites ou à talons hauts qui comprimeraient le nerf comme les escarpins. Il pourrait aussi être causé par l’épaississement et la cicatrisation du tissu autour des nerfs qui communiquent avec les orteils en réponse à une irritation, une pression ou une blessure.

Talons hauts névrome de Morton

Signes d’apparition

Dans le cas typique, les douleurs siègent à l’avant du pied, entre 3 et 4ème orteils, elles augmentent quand on resserre le pied (chaussure étroite) et obligent à se déchausser.

Les crises douloureuses, souvent très aigües, s’accompagnent d’un manque de sensibilité sur les côtés des orteils correspondants.

D’autres causes peuvent donner des signes voisins au névrome de Morton

• Pathologie des tendons fléchisseurs du pied.
• Fracture de fatigue.
• Arthrites post-traumatiques.
• Arthrites inflammatoires, en particulier l’arthrite rhumatoïde.
• Arthropathie de Charcot.
• Métatarsalgie.

Quels examens pour poser le diagnostic ?

Lors de son examen, votre chirurgien va chercher à localiser votre douleur. il va également utiliser des tests spécifiques pour localiser le ou les névromes.

• Une échographie ou une IRM peuvent être prescrites par votre médecin ou votre chirurgien pour visualiser le renflement du nerf ou sa compression par un élément de voisinage.

• La radiographie n’est pas indiquée en routine. Elle peut être utile pour éliminer anomalie osseuse ou une arthrose des articulations.

Quel traitement pour le névrome de Morton ? 

• Le traitement médical, comprenant chaleur locale, froid, analgésiques banaux, anti-inflammatoires non stéroïdiens, améliorera les symptômes dans de nombreux cas.

• La kinésithérapie, comprenant des étirements doux, des exercices de mobilité et les modalités de chaleur profonde, peut être bénéfique chez des patients sélectionnés.

• Le patient devrait éviter de porter des chaussures à talons hauts et serrées mais plutôt des chaussures larges et confortables. Les semelles orthopédiques adaptées (réalisées par un pédicure-podologue) ) peuvent apporter également une amélioration. Le but est de diminuer les pressions répétées sur le nerf et donc de diminuer son irritation.

• Les infiltrations locales d’anesthésiques locaux et de corticoïdes peuvent apporter un soulagement en cas d’échec du traitement médical ou si la douleur limite les activités de la vie quotidienne. L’échographie peut être utile pour guider les infiltrations.

Névrome orteil
Névrome de Morton entre 2e et 3e orteil.

• La chirurgie peut être indiquée pour des douleurs persistantes ou un handicap fonctionnel progressif. Les techniques consistant soit à libérer le nerf et lever la compression (neurolyse) soit à enlever chirurgicalement une partie ou la totalité du nerf responsable des douleurs (neurectomie). Cette chirurgie se fait en ambulatoire (on sort le soir), la cicatrice est peu visible (entre les orteils). Il faut prévoir un arrêt de travail entre 2 et 4 semaines selon l’activité.

1 COMMENTAIRE

  1. Cher Dr BENOKBA,
    Merci pour cet article !
    Permettez-moi de préciser, qu’en France, les orthèses plantaires (semelles orthopédiques) peuvent être délivrées, sur prescription médicale, par les pédicures podologues mais également par les orthopédistes orthésistes, les podo orthésistes, les ortho-prothésistes ainsi que par les pharmaciens titulaires d’un DU d’orthopédie.
    Bien cordialement,

LAISSER UN COMMENTAIRE