La capsulite rétractile de l’épaule « épaule gelée » ( frozen shoulder ) est une pathologie qui se caractérise symptomatiquement par une douleur invalidante et une raideur de l’épaule. Anatomiquement par une fibrose capsulaire, ligamentaire (ligament acromio-huméral) et parfois bursale (bourse sous-acromio-deltoïdienne), avec une possible atteinte primitive du collagène et de ses structures.

La maladie s’observe surtout entre 40 et 60 ans, plus souvent chez la femme.

Evolution de la capsulite rétractile

Classiquement, la capsulite rétractile de l’épaule évolue en trois phases : la phase douloureuse ou phase de « congélation » des Anglo-Saxons, la phase d’enraidissement progressif avec diminution de la douleur (l’épaule est dite « gelée ») et, enfin, la phase de « décongélation » au cours de laquelle les mouvements retrouvent progressivement leurs amplitudes.

Chacune de ces phases est longue et de durée variable, difficilement prévisible : la 1 re peut aller de 2 à 9 mois, le 2 e de 4 à 12 mois et la 3 e de 15 à 26 mois.

Pour en savoir plus : L’épaule gelée : causes, symptômes et traitement

1 COMMENTAIRE

  1. L’intérêt de la kinesithérapie est fondamental dans la bonne prise en charge de cette pathologie afin de rééduquer le patient dans la réalisation des gestes du quotidien. L’ostéopathie peut aussi accompagner cette prise en charge en améliorant la mobilité globale de l’épaule et du membre supérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here