Les chaussures orthopédiques contre la douleur de l’avant-pied

0
459

La douleur de l’avant-pied peut correspondre soit à une métatarsalgie (au niveau des têtes métatarsiennes), soit à une douleur des orteils, soit à l’association des deux.

La métatarsalgie est le plus souvent provoquée par une pathologie locale, mais relève parfois d’une maladie générale telle qu’un rhumatisme inflammatoire, alors que les douleurs d’orteil sont fréquemment provoquées par un conflit avec la chaussure.

Causes des douleurs de l’avant pied

La douleur de l’avant-pied est une conséquence d’un grand nombre de pathologies différentes, elles nécessitent une approche biomécanique et systématique afin de comprendre leur cause et leur présentation dans des tableaux cliniques variés. On peut citer :

– l’hallux valgus
– syndrome de surcharge du 2 e rayon
– les hyperkératoses
– l’hallux rigidus
– la maladie de Morton
– les fractures de fatigue
– la pathologie sésamoïdienne
– la goutte
– la polyarthrite rhumatoïde et les spondylarthropathies

Chaussures à privilégier en cas de douleur de l’avant-pied

L’adaptation des chaussures et la mise en place de supports plantaires donnent en général d’excellents résultats contre la douleur de l’avant-pied.

• Chaussure standard du commerce

Une chaussure avec avant-pied large, talon raisonnable, semelle épaisse et relativement raide est à privilégier. Le port d’une bonne chaussure de sport ou de randonnée est parfois efficace.

• Chaussures atypiques de série

Elles peuvent être proposées dans certaines indications (polyarthrite rhumatoïde, troubles volumétriques de l’avant-pied, griffes) si un chaussage standard n’est pas toléré. Elles sont achetées dans des magasins spécialisés en orthopédie. Certaines sont remboursées par la Sécurité sociale.

• Chaussures orthopédiques sur mesure

C’est parfois la meilleure solution, pour de gros troubles volumétriques irréductibles de l’avant-pied, chez des patients âgés, ou inopérables, ou diabétiques. Elles permettent la mise en place d’orthèses plantaires relativement volumineuses et donc efficaces. Elles sont prises en charge intégralement par la Sécurité sociale.

Il faut éviter formellement ce type de chaussures en cas de douleurs de l’avant-pied

• les chaussures à semelles fines ou très souples qui ne protègent pas suffisamment le capiton plantaire et ne limitent pas la dorsiflexion des métatarsophalangiennes lors de la phase digitale du pas ;
• les chaussures à talons hauts, supérieurs à 5 cm, qui verticalisent les métatarsiens et augmentent les pressions sur l’avant-pied ;
• les chaussures à empeigne serrée qui favorisent les syndromes canalaires, décompensent les griffes d’orteils dynamiques ou fixées, les bursites de l’avant-pied ;
• les escarpins sont toujours contre-indiqués.

Lire aussi :
. Comment traiter l’hallux valgus ? 
. Comment traiter l’hallux rigidus ?