La greffe du cartilage en mosaïque ou mosaïcoplastie constitue une solution de remplacement cartilagineux sur des petites zones dépourvues de cartilage après un traumatisme ou une nécrose en utilisant le propre cartilage du patient (autogreffe) prélevé sous forme de plot combinant cartilage, os sous-chondral, et os ; ces plots ostéo-cartilagineux sont prélevés à partir de zone articulaire non portante ou à partir du genou d’un cadavre (allogreffe).

Particularités de l’allogreffe ostéochondrale

Les allogreffes ostéochondrales fraîches ou congelées sont largement utilisées dans le traitement des lésions ostéochondrales profondes ou de grande taille. Aucune immunosuppression ni appariement des groupes tissulaires n’est nécessaire car les chondrocytes implantés sont isolés du milieu ambiant par la matrice cartilagineuse et ne sont donc pas exposés à une réaction immunitaire.

Les allogreffes ostéochondrales fraîches sont normalement maintenues à 4 °C dans des milieux de culture normaux ou enrichis, pour une durée maximale de 24 heures, ce qui permet aux chondrocytes de survivre après transplantation. Elles induisent une réaction immunitaire minimale. Les chondrocytes survivent et l’os est revascularisé progressivement. Leur mise en œuvre reste très difficile, car il faut respecter à la fois les impératifs de sécurité biologique et l’accessibilité hospitalière endéans les 24 heures.

Les allogreffes congelées sont maintenues à – 80 °C et peuvent se conserver pendant des années. Lors de leur utilisation, l’allogreffe congelée est lentement réchauffée jusqu’à 37 °C dans une solution saline additionnée d’antibiotiques. Le réchauffement lent minimise les dommages cellulaires de la greffe. Nonobstant, la survie des chondrocytes reste aléatoire et n’explique pas les résultats satisfaisants observés avec ce type de greffe. Le cartilage finit par perdre son organisation matricelle et donc sa cohésion, se délitant progressivement en quelques années.

Références : P.-L. Docquier et C. Delloye  –  Techniques chirurgicales – Orthopédie-Traumatologie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here