Un exosquelette de la main extrêmement léger et portatif peut un jour aider les personnes physiquement affaiblies dans leur vie quotidienne. Ce sont les espoirs du scientifique de l’EPFL Luca Randazzo qui développe l’exosquelette avec Chaire Defitech en interface cerveau-machine dirigée par José del R. Millán. Les résultats sont publiés dans l’édition de janvier de IEEE Robotics and Automation Letters.

L’Exosquelette est léger, portable et adaptable

Velcro est facilement et rapidement attaché aux articulations, le patient est équipés de cet l’exosquelette en quelques minutes. Les câbles métalliques agissent comme des tendons souples à l’arrière de chaque doigt, laissant la paume libre afin de maximiser les sensations ressenties par la main. Un boitier contient des moteurs qui font fonctionner les différents câbles, en fléchissant les doigts lorsque les câbles sont poussés et en les prolongeant lorsqu’ils sont tirés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here