Pour réaliser le test de Schober, on trace deux marques, respectivement hauteur de la 5ème vertèbre lombaire L5 (environ au même niveau des épines iliaque postéro-supérieures) et à 10 cm au-dessus de cette dernière, chez un patient en position debout.

Nous demandons ensuite au patient de se pencher vers l’avant, jambes tendues, et nous mesurons l’augmentation de l’écart entre les deux marques. Un écart de moins de 3 cm est considéré comme pathologique (enraidissement), la normale attendue est de +5cm.

Ce test est utilisé pour mesurer la souplesse du rachis lombaire, qui est diminuée avec l’age et dans certaines maladies inflammatoires du rachis comme la spondylarthrite ankylosante.

1 COMMENTAIRE

  1. Très bel article qui démontre bien l’importance d’avoir une bonne souplesse des muscles. La souplesse des muscles permettent aussi de diminuer les risques de blessures. J’ai l’habitude faire le test de schober avec mes clients pour calculer leur souplesse et voir l’élasticité de leurs membres. Voici une belle ressource qui démontre bien comment faire le test de Schober : https://www.myhexfit.com/fr-fr/academie-fr_fr/tests-physiques-fr_fr/test-de-schober/?utm_source=outreach_schobertest&utm_campaign=max_Blog_Test_Schober_2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here