Pied creux : quelques points essentiels

0
2339

Le pied creux, caractérisé par une augmentation de la concavité plantaire sagittale du pied, correspond à différentes conditions.

Le pied creux ou cambré peut être une variante de la normale encore appelée morphotype, observé chez des sujets sains de toute affection. Le creux peut aussi être une composante des déformations d’un pied pathologique. S’il en est la déformation principale, il convient de distinguer le pied creux direct du pied creux varus.

Le pied creux direct est caractérisé par une déformation uniquement sagittale (antérieure, postérieure ou mixte) d’étiologie variée mais souvent neurologique dans le pied creux postérieur.

Le pied creux varus est une déformation tridimensionnelle avec vrillage du bloc calcanéo-pédieux (BCP) : pronation de l’avant-pied et supination de l’arrière-pied. Une telle déformation est secondaire à une parésie des muscles intrinsèques du pied, s’intégrant le plus souvent dans une maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT).

L’aggravation possible pendant l’enfance peut être enrayée par un traitement orthopédique (appareillage dévrillant). Une chirurgie extra-articulaire est indiquée en cas d’insuffisance du traitement orthopédique.

Les transferts musculaires n’ont pas fait la preuve de leur efficacité. Une triple arthrodèse (sous-talienne, talonaviculaire et calcanéo-cuboïdienne) précipite la dégradation arthrosique des articulations adjacentes à moyen terme et doit être évitée.

Lire aussi : Pied plat chez l’enfant

LAISSER UN COMMENTAIRE