On peut traiter par cette technique toutes les fractures proximales du fémur qui intéressent le massif trochantérien, ainsi que les fractures sous trochantériennes et diaphysaires hautes, à l’exception des fractures du col fémoral.

Les fractures proximales du fémur ont longtemps été traitées par ostéosynthèse à ciel ouvert, avec clou cervical, puis clou plaque, et ensuite vis-plaque et lame-plaque.

En 1987 est apparue une nouvelle technique de traitement par enclouage diaphysaire centro-médullaire associé à un vissage du col, le tout à foyer fermé : c’est le clou gamma qui depuis sa conception a connu de nombreuses variantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE