Chaussure orthopédique sur-mesure

0
441
Image : Matthieu gain, Breizh podo -Quimper.

La chaussure orthopédique est un moyen auxiliaire destiné à la réadaptation et au traitement en cas d’état pathologique, sur ordonnance du médecin. La chaussure orthopédique sur-mesure est fabriquée d’après une forme conçue spécialement pour le patient.

Tous les éléments de technique de la chaussure et de technique orthopédique indispensables sont inclus dans le processus de fabrication de la chaussure. Une ordonnance médicale est nécessaire lors du premier traitement de la fourniture.

Indications de la chaussure orthopédique

La prescription est fonction de l’état pathologique et de l’objectif thérapeutique. Les chaussures orthopédiques sur-mesure sont prescrites quand des mesures plus simples de technique orthopédique (ex : chaussure orthopédique de série, supports plantaires intérieurs, adaptations orthopédiques de la chaussure) ne suffisent plus à aider le patient de façon satisfaisante. Les prescriptions s’articulent de la manière suivante (modèle suisse) :

• proportions anormales de forme : disproportion, longueur des pieds inégale, enflure, modification du squelette, forte déformation ;
• déformations du pied : difformité pathologique du pied, modifications du squelette, malformations, amputations partielles ;
• dysfonctionnements : restrictions de mobilité, mauvaises postures, modifications articulaires, inflammations articulaires, insuffisance musculaire, paralysies, neuropathies ;
• raccourcissements de la jambe : différences de longueur des jambes supérieures à 25 mm;
• complément à l’assistance orthétique : nécessité d’un gros volume, mesures fonctionnelles complémentaires.

Les chaussures sont fabriquées par paires

La fabrication d’une chaussure orthopédique sur-mesure exige beaucoup de temps parce que toutes les mesures de techniques orthopédiques doivent y être intégrées. Il faut d’abord réaliser une forme, puis une chaussure d’essai :

• selon l’état du pied, on réalise une forme en bois ou en matière synthétique, sur laquelle la chaussure orthopédique sur-mesure ou la chaussure intérieure sera fabriquée. La forme est conçue de façon individuelle et demeure en tant que modèle et pièce à façonner chez le cordonnier orthopédiste qui l’améliore constamment en fonction du confort éprouvé par le porteur.

Dans des cas simples, il suffit de recourir à une forme standard. Pour des dysfonctionnements graves du pied, les mesures sont prises à l’aide d’un modèle en plâtre ou en matériau synthétique. Le négatif résultant servira à couler de la mousse rigide ou une matière servant à réaliser les formes, et le modèle ainsi obtenu encore à l’état brut sera retravaillé en fonction des exigences de la technique orthopédique et de la cordonnerie ;

• la chaussure d’essai est une chaussure provisoire fabriquée d’après la forme réalisée sur le patient, sans garantie de durabilité. Les chaussures d’essai sont fabriquées afin de contrôler les effets des travaux de technique orthopédique et l’exactitude de la forme réalisée avec une feuille thermoplastique transparente ou en cuir pour un contrôle de marche ;

• la chaussure thérapeutique est une chaussure orthopédique sur-mesure servant de chaussure intérimaire de moindre qualité en ce qui concerne les matériaux utilisés et l’exécution, destinée à une phase thérapeutique bien précise, ainsi qu’à une mise à disposition précoce ou immédiate.

Références : Manuel Pratique de Chirurgie Orthopédique.

LAISSER UN COMMENTAIRE