La pathologie du tendon d’Achille est un motif fréquent de consultation en chirurgie orthopédique ou en médecine du sport. L’insertion du tendon d’Achille peut être le lieu de deux pathologies : la maladie de Haglund et l’enthésopathie d’insertion. Il est important de savoir les identifier pour pouvoir les traiter au mieux.

La première est secondaire à un conflit direct entre le tendon et l’os calcanéus, la seconde est consécutive à une sollicitation en traction trop importante de ce dernier. Nous allons parler de l’enthésopathie d’insertion du tendon d’Achille dans un autre article.

Syndrome ou maladie de Haglund

Le syndrome ou maladie de Haglund correspond aux symptômes liés au conflit entre la face antérieure du tendon et le coin postérosupérieur du calcanéus qui peut présenter une saillie anormale favorisant le conflit. Il s’agit d’une inflammation du talon s’accompagnant de douleurs dues aux microtraumatismes répétés dont le tendon est le siège par l’action conjuguée du contrefort de la chaussure et de l’angle postérosupérieur du calcanéus.

La maladie de Haglund est souvent bilatérale, plus souvent observée entre 20 et 30 ans, majoritairement féminine. Sa prise en charge est rarement chirurgicale. Le surmenage et les microtraumatismes locaux répétés représentent une cause favorisante.

bursite

Cette saillie de l’angle postérosupérieur du calcanéus peut se présenter sous deux aspects :

– une forme morphologique ou absolue : c’est une malformation même de l’os. C’est l’hypertrophie de l’angle décrite par Haglund en 1928 (calcanéus haut et pointu) : la maladie de Haglund ( figure 1 ) ;

Figure 1 : Maladie de Haglund (radiographie de profil)
Figure 1 : Maladie de Haglund (radiographie de profil).

– une forme statique ou relative : c’est le pied creux qui, en verticalisant le calcanéus, provoque la saillie relative de son angle postérosupérieur. Son traitement est alors celui du pied creux ( figure 2 ).

Figure 2 : Calcanéus vertical (radiographie de profil).
Figure 2 : Calcanéus vertical (radiographie de profil).

Dans tous les cas, cette saillie entraîne un conflit avec le tendon d’Achille, responsable de lésions dégénératives, et avec les bourses séreuses, responsable de phénomènes inflammatoires.

Comment se manifeste la maladie de Haglund ?

Le patient se plaint d’une talalgie (douleur du talon) survenant essentiellement lors du port de la chaussure. De vue, on observe une tuméfaction postérieure du talon, le plus souvent postéro-externe, inflammatoire, à laquelle peut s’associer une hyperkératose.

La douleur peut être permanente, gênant la marche et pouvant s’accompagner d’une boiterie.

Comment confirmer le diagnostic ?

Le bilan complémentaire comporte des radiographies standard en charge (debout). L’opacification du triangle de Kager peut être identifiée sur la radiographie de profil.

Ces radiographies permettent d’apprécier la forme du calcanéus, typiquement « haut et pointu » comme l’a décrit Haglund. À partir du bilan radiographique, un ensemble de mesure peut être réalisé pour définir au mieux cette déformation.

L’échographie et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) vont permettre d’apprécier l’existence de lésions au sein du tendon en regard de l’angle osseux. Elles mettent parfaitement en évidence toutes les modifications des parties molles : bourses séreuses pré- et rétrotendineuses, peau et tissu cellulaire sous-cutané

Traitement médical

Le traitement médical peut soulager la douleur ou «talalgie postérieure» en diminuant l’inflammation par :

• Un chaussage large adapté,
• Des anti-inflammatoires en application locale,
• Des semelles ou orthèses plantaires qui soulagent en modifiant les rapports osseux dans la chaussure et en ré-horizontalisant le calcaneus.
• La rééducation qui par les étirements ou les massages transverses profonds agit directement sur le tendon d’Achille. Elle préserve la souplesse articulaire, renforce certains muscles et soulage l’inflammation.

Traitement chirurgical

En cas d’échec une intervention peut être proposée avec calcanéoplastie et bursectomie (ablation de la bourse séreuse), à ciel ouvert ou sous contrôle arthroscopique afin de limiter les complications cutanées.

Ostéotomie de Zadek : Il s’agit d’une ostéotomie calcanéenne de fermeture supérieure par résection d’un coin à base supérieure décrite par Zadek en 1939.

Elle permet d’obtenir l’avancée relative de l’angle postérosupérieur de l’os et donc la diminution du conflit avec la face antérieure du tendon.

9 COMMENTAIRES

  1. je traine cette maladie depuis presque 3ans, j’ai presque tout fait, injection,glacage,onde de choc,anti-inflamatoire,semelle orthopedique,repos,etc…mais des que je reprends une activite reguliere soutenue comme le foot les douleurs reprennent et je suis oblige d’arreter…est-ce qu’il y a une solution? votre conseil sera tres apprecie merci

  2. J’ai glissé sur ma jambe droite et mon pied s’est tourné ya trois ans. j’ai mal en marchant et en position debout.j’ai fait radio sur pied et cheville pas d’anomalies j’ai pris trois mois anti inflammatoire envain que me conseillez vs

  3. bonjour docteur je soufre depuis 2004 au niveau des tendants (pied ) douleur surtout apres un activiter physique comme je suis un prof de sports et entraineur s’a m’empeche de faire mon travaille et surtout le pied droit aidez moi s’il vous plais les traumato que j’ai vu ils mon dis c’est la maladie de haglund .

LAISSER UN COMMENTAIRE