De la céramique pour réparer l’os

Revue francophone des laboratoires.

0
363

De nouveaux matériaux en biocéramique résorbable destinés aux fractures osseuses pourraient bientôt être accessibles en Europe, grâce au projet de recherche RESTORATION, qui a étudié notamment 3 types de remplacement : mandibule, vertèbres et genoux.

Des matériaux aux caractéristiques de l’os

Le projet, coordonné par l’Université de Newcastle 1 , a développé des biocomposites en céramique résorbable pour des applications orthopédiques et maxillo-faciales, qui peuvent imiter la structure de l’os et sont conçus pour se conformer aux exigences mécaniques des sites d’implantation. Ces céramiques sont bioactives, elles s’intègrent littéralement aux tissus.

Exemples de développements

Un matériau en biocéramique pour comblements osseux, un tampon imprimé en 3D pour le traitement de lésions ostéo-chondrales, une pâte en polymères et un ciment en composite ostéo-inductif injectables dans une vertèbre lésée.

D’autres technologies sont au stade développement précoce et de pré-recherche avant commercialisation, tels une nouvelle conception de plaque pour fixation de fractures maxillo-faciales et un matériau injectable pour réparation ostéo-chondrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE