Un chirurgien belge a réussi à concevoir un greffon d’oreille cultivé dans l’avant-bras d’une jeune patiente de 19 ans.

Une équipe médicale belge menée par le Dr Afshin Yousefpour de l’Hôpital Saint-Anne Saint-Rémi à Bruxelles, est à l’origine d’une première mondiale dans le monde la chirurgie. La greffe d’une oreille fabriquée avec les cellules de la donneuse a été cultivée sur un moule implanté dans le bras de la patiente avant l’opération.

Cette jeune femme de 19 ans atteinte d’un cancer de la peau (mélanome malin), a été obligée de se faire retirer une oreille. Après une première prothèse artificielle en silicone, dans un but purement esthétique, la jeune patiente souhaite retrouver les sensations d’une véritable oreille face à l’inconfort que représentait cette prothèse synthétique

greffe-oreille-bras-belgique-1

C’est alors que l’équipe médicale a eu une idée pour le moins audacieuse, l’implantation d’un moule en forme de pavillon d’oreille dans l’avant-bras de la patiente. Conçu dans un polyéthylène poreux, le moule a été colonisé par des cellules de la patiente.

Pendant 6 semaines, la prothèse d’oreille a donc été implantée dans l’avant-bras de la patiente. Une période nécessaire pour que ce corps étranger soit accepté et intégré par l’organisme. Une fois le greffon prêt, le chirurgien maxillofacial a implanté cette prothèse unique au monde à sa place, en la reliant au canal auditif.

greffe-oreille-bras-belgique-3

Après ce premier succès hors du commun, le Dr Afshin Yousefpour compte développer cette technique à Bruxelles, et pense déjà à utiliser cette méthode pour implanter un nez.

LAISSER UN COMMENTAIRE