Le pied d’athlète (champignons) : causes, signes et traitement

0
3061

Le pied d’athlète est une mycose ou infection à champignons qui touche habituellement la peau située entre les orteils. On appelle cette mycose « pied d’athlète » car elle touche beaucoup de personnes sportives, même si les personnes qui ne pratiquent pas de sport peuvent en être infectées.

Quelles sont les causes du pied d’athlète ?

La transpiration des pieds crée un milieu idéal à la prolifération des champignons : humide, chaud et sombre. Cette infection touche plus d’hommes que de femmes : en effet, les hommes portent plus souvent des chaussures fermées que les femmes. Les autres causes en générale :

• un mauvais séchage des orteils après la douche ;
• port de chaussures mal aérées, et hygiène des pieds inadéquate ;
• marcher pieds nus sur les planchers mouillés des salles de sport, des vestiaires, des piscines ou des douches communes ;
• un diabète ;
• un système immunitaire affaibli.

Champignons responsables de l’infection

Les champignons parasites responsables du pied d’athlète et d’autres infections fongiques de la peau sont de la famille des dermatophytes. Ils sont de taille microscopique et se nourrissent des tissus morts de la peau, des cheveux et des ongles.

La plupart du temps, l’une ou l’autre des 2 espèces suivantes est en cause : le Trichophyton rubrum ou le Trichophyton mentagrophytes.

Symptômes et singes du pied d’athlète

Le pied d’athlète peut avoir une apparence différente, d’une personne à l’autre, et être plus ou moins étendu.

• La peau entre les orteils se fendille et pèle. Les petites peaux blanches deviennent de plus en plus nombreuses à mesure que l’infection progresse ;
• Des rougeurs apparaissent dans la zone infectée, ainsi qu’une sensation de brûlure ;
• Une odeur nauséabonde se dégage quelquefois des pieds ;
• Parfois, de petites cloques (vésicules) remplies de liquide apparaissent ;
• L’infection atteint parfois la plante du pied.

Comment soigner le pied d’athlète ?

Chez une personne en bonne santé, le pied d’athlète est une affection de la peau sans gravité, qui peut être facilement soignée au moyen d’un traitement antimycosique (anti-champignons). Assez souvent, le traitement antifongique local trouvé en vente libre dans les pharmacies, sous forme d’onguent, de lotion, de poudre ou d’aérosol à base de clotrimazole (Lotrimin®), de kétoconazole (Nizoral®) ou de tolnaftate (Desenex®, Tinactin®).

La durée du traitement varie de 2 à 4 semaines. Il est essentiel d’appliquer le traitement toute la durée indiquée, même si les symptômes ont disparu. Ces antifongiques entraînent la guérison dans la majorité des cas.

Mesures de prévention du pied d’athlète

Quelques gestes préventifs existent pour éviter de développer un pied d’athlète :

• avoir une bonne hygiène des pieds et couper régulièrement les ongles au carré ;
• bien se sécher les pieds après la toilette, spécialement entre les orteils ;
• utiliser du talc dans les chaussures, ou une poudre antifongique ;
• changer régulièrement de chaussures pour permettre une aération de celles-ci ;
• porter des chaussettes en matière naturelle (elles absorbent mieux la transpiration) ;
•porter des claquettes en milieu public (plage, piscines, vestiaires).

Attention : la majorité des personnes ne remarquent pas qu’elles ont contracté le pied d’athlète, car il peut n’y avoir aucun inconfort pour attirer l’attention. Par contre, si l’on examine la peau entre les orteils, les signes sont évidents.

LAISSER UN COMMENTAIRE