L’ascaridiose est une maladie infectieuse due à un ver, l’ascaris. L’ascaris lumbricoïde est un genre de vers, appartenant à la classe des nématodes, qui appartiennent eux-mêmes aux helminthes, qui sont des vers intestinaux.

Ce parasite touche un peu plus de 1 milliard d’individus sur toute la surface de la terre, mais plus spécifiquement dans les zones tropicales.

Le vers impliqué peut mesurer plus de 10 centimètres, ce parasite s’implante dans l’intestin grêle, où il se nourrit du contenu intestinal constitué par le chyme (liquide qui résulte de digestion des aliments après passage par l’estomac). Ses œufs peuvent se trouver dans de l’eau souillée ou des aliments mal lavés.

La prévention consiste à prévoir des conditions sanitaires adaptées. Il est nécessaire de laver les légumes crus, les mains, surtout dans les zones où les selles humaines sont utilisées comme engrais.

Symptômes et signes évocateurs

• Des crampes abdominales.
• Une fatigue.
• Des signes d’irritabilité.
• Le patient devenant nerveux et souffrant de prurit (démangeaison).
• Des diarrhées ou des nausées.
• D’un amaigrissement associé à des vomissements.

Dans les cas les plus graves, il peut apparaître :

• Une obstruction intestinale (arrêt du transit).
• Une inflammation de la vésicule biliaire.
• Des abcès du foie.
• Une pancréatite (inflammation du pancréas).
• Une appendicite ou une péritonite.

Traitement de l’ascaridiose

• Utilisation du mébendazole (sauf pendant la grossesse).
• Du citrate de pipérazine.
• De l’abendazole.
• Du pyrantel.

Il est parfois nécessaire d’avoir recours à une intervention chirurgicale, ou à une endoscopie pour traiter les complications à l’origine d’obstruction (arrêt du passage des aliments).

LAISSER UN COMMENTAIRE