Scoliose : les différents types selon l’origine et la forme

0
5487

La scoliose est une déformation tridimensionnelle de la colonne vertébrale et du tronc. En grec, le terme scolios signifie tortueux, ce qui définie bien cette pathologie qui occasionne une torsion de la colonne vertébrale habituellement rectiligne (ou une torsion du tronc) et qui peut mener à des déformations morphologiques du corps et causer de la douleur au dos.

La scoliose idiopathique est la forme de scoliose la plus commune à l’adolescence. Environ 2 à 3 % des adolescents en sont atteints. Les filles sont davantage touchées par cette maladie.

Les principaux types de scoliose 

neurologique : secondaire à une atteinte neurologique, scoliose évolutive chez l’enfant en croissance ;
congénitale : implique une déformation de la vertèbre, une malformation à la naissance ;
idiopathique : n’impliquant aucune déformation osseuse à la base, elle s’installe et est de cause inconnue. Elle représente 80 % des différents types de scoliose, dont :

• l’infantile (0-3 ans)
• la juvénile (3-10 ans)
• l’adolescente (10 ans jusqu’à fin de la croissance)

On peut aussi classer la scoliose de :

scoliose à courbure unique : implique une courbure majeure dans la région thoracique, thoraco-lombaire ou lombaire ;
scoliose à courbure double : implique 2 courbures majeures dans les régions sus-citées.

Rôle des parents dans la prévention 

Côté prévention, les parents jouent un rôle très important. Même en l’absence de symptômes, les parents devraient porter attention et examiner la posture de leur enfant.

L’âge important pour détecter la scoliose de l’adolescence est entre 10 et 12 ans ou en fonction du pic de croissance (11 à 13 ans chez la fille, 13 à 15 ans chez le garçon), car il s’agit de la période la plus à risque. Voici quelques indices pouvant aider à déceler la présence d’une scoliose :

• une asymétrie de l’angle de taille ;
• une posture débalancée : la tête ne semble pas centrée avec le bassin ou les fesses (plus d’un côté ou de l’autre) ;
• une jambe semble plus courte que l’autre ;
• un débalancement des épaules : une épaule plus élevée que l’autre ;
• un cas de scoliose dans la famille proche ou éloignée (important de faire un bilan visuel aux 6 mois, principalement entre 10 et 12 ans).

LAISSER UN COMMENTAIRE