L’arthrose peut ne donner aucun symptôme et être de découverte fortuite. Lorsque l’arthrose se manifeste, elle entraîne classiquement des douleurs mécaniques, qui vont progressivement être associées à une difficulté pour bouger l’articulation touchée.

L’arthrose du genou, de la hanche ou du pied entraîne des douleurs et des difficultés à la marche. L’arthrose des mains provoque des douleurs et une gêne dans les mouvements des doigts (y compris le pouce).

Des poussées douloureuses plus importantes peuvent survenir avec un gonflement de l’articulation, gêner l’endormissement et entraîner un dérouillage bref de quelques minutes le matin.

L’arthrose peut être découverte de différentes façons :

1. Il peut s’agir de la découverte fortuite d’une arthrose sans douleur, sans déformation ni enraidissement. Dans ce cas, l’arthrose ne doit pas être traitée.

2. Parfois, l’arthrose entraîne une douleur, une déformation, une raideur et elle doit être traitée. La douleur est le signe le plus fréquent qui conduit à consulter. Il s’agit d’une douleur mécanique, le plus souvent localisée à l’articulation atteinte. Elle est parfois vive au début, puis elle va s’atténuer ou disparaître dans le temps. Dans des formes plus évoluées, la douleur est plus constante.

3. Un gonflement peut apparaître sur une articulation arthrosique : il s’agit de poussées congestives d’arthrose qui se manifestent par une augmentation de la douleur et parfois par un gonflement de l’articulation. Ce gonflement est dû à une production locale et en excès du liquide articulaire en réaction à la lésion du cartilage.

4. Une gêne fonctionnelle peut apparaître avec une diminution des mouvements progressivement, l’apparition d’une arthrose sur une articulation entraîne une gêne. La capacité à réaliser certains gestes de la vie quotidienne est progressivement diminuée et peut parfois conduire pour l’articulation touché à une incapacité fonctionnelle. L’arthrose du genou, de la hanche ou du pied amène des difficultés à la marche. L’arthrose des mains entraîne une gêne dans la mobilisation des doigts (y compris le pouce)

5. Déformations dues à l’arthrose. Des déformations articulaires (mains, genoux) peuvent apparaître après une répétition de poussées douloureuses ou progressivement sans douleurs particulières.

6. Elles sont le plus souvent très modérées, mais elles peuvent être gênantes. Elles se traduisent de façon différente suivant les articulations : une flexion des genoux (flessum), une augmentation de volume d’une articulation d’un doigt. Ces déformations sont dues aux lésions du cartilage et aux modifications osseuses (ostéophytes).

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE