Lumbago : causes, symptômes et traitement

0
2280

Il s’agit d’une douleur qui survient brutalement, en général après un effort qui peut être soit violent et inhabituel, soit banal comme par exemple se pencher sur un lavabo. Les douleurs sont fortes, interdisant tout mouvement du dos, et soulagées par le repos.

Mais, bien que la douleur soit très importante immédiatement, ce n’est pas grave et la durée n’excède pas en général une semaine.

C’est la cause la plus fréquente de lombalgie aiguë (le terme aiguë signifiant que la douleur est récente : elle s’est installée depuis moins de 6 semaines).

Causes du lumbago

Classiquement, ce terme est utilisé pour définir les lombalgies aiguës, de survenue brutale. Dans ce cas, le lumbago est la conséquence d’un traumatisme de la région lombaire, après un effort brutal et intensif, dans la plus grande partie des cas.

Il peut également faire suite à la pratique d’une activité sportive sans échauffement préalable ou à des traumatismes répétés de la zone. Le lumbago est considéré comme l’équivalent d’une entorse au niveau des articulations situées entre les vertèbres. Un traitement doit être instauré rapidement, après l’accident en premier lieu, afin de soulager la douleur occasionnée, qui disparaîtra spontanément au bout de quelques jours.

Symptômes

Le lumbago se manifeste par une douleur survenant de manière brutale et localisée au niveau de la partie basse du dos, une sensation de craquement ou de déchirement, une perte de mobilité : la position est bloquée.

En règle générale, la personne reste voûtée vers le bas, et marche en position courbée et difficilement. La douleur est soulagée lors de la position allongée. Elle est augmentée lors de la mobilisation, mais aussi de la toux ou de la défécation (action d’éliminer les selles).

Diagnostic

Le diagnostic est posé après examen clinique de la personne. La position adoptée après l’accident est généralement caractéristique du lumbago. La palpation de la zone est également faite, afin d’évaluer le type de lésions engendrées et le niveau de douleur. Habituellement, face à une description typique de la survenue des symptômes (souvent, un effort de soulèvement de quelque chose de lourd), aucun examen complémentaire n’est nécessaire.

Traitement

Le traitement initial du lumbago fait appel à des médicaments diminuant la douleur, habituellement des antalgiques classiques ou des anti-inflammatoires. Des médicaments relaxant les muscles, appelés myorelaxants, peuvent également être prescrits. À noter que contrairement aux idées reçues, le repos prolongé est tout à fait déconseillé dans les cas de lumbagos.

Une reprise de la marche dès que la douleur devient supportable et d’efforts modérés va contribuer à une meilleure guérison et à la reprise des activités.
Prévention

Pour éviter la survenue d’un lumbago, il est nécessaire de suivre un certain nombre de recommandations : porter des choses lourdes à plusieurs ; si quelque chose doit être soulevé, ce sont les jambes qui doivent forcer et non de dos.

Les jambes doivent être pliée, et le mouvement de lever doit être réalisé en poussant sur les jambes, en conservant le dos bien droit ; un échauffement musculaire est recommandé avant le sport ou avant les activités physiques qui sollicitent le dos.

La kinésithérapie pour soulager le lumbago

Celui-ci travaille le renforcement de la sangle abdominale et des muscles lombaires. Les massages peuvent être profitables un temps pour relâcher les muscles tendus.

Les kinésithérapeutes pourront également apprendre les gestes et postures à adopter dans certaines situations de façon à protéger sa colonne lombaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE